Une femme d’exception à la tête de France 24 et de RFI !

Je vous en avais parlé, en début de semaine, parce que j’étais certaine que Marie-Christine SARAGOSSE serait la future patrone de France 24 et RFI. Ainsi en a décidé le CSA à huis clos, hier soir. Marie-Christine Saragosse, la wonder woman très chaleureuse, féministe et féminine, prendra la tête de l’AEF (Audiovisuel extérieur de la France) Holding qui regroupe, outre les chaînes France 24 et RFI,
mais aussi Monte Carlo Doualiya et une partie de TV5 Monde.

Elle remplace Alain de Pouzilhac, contraint de démissionner de la présidence de l’AEF le 12 juillet, désavoué par le nouveau gouvernement, qui désapprouvait son projet de réorganisation de la fusion de France 24 et de RFI.

Marie-Christine SARAGOSSE est une énarque de 52 ans, pied noir d’Algérie, mariée et a trois enfants. Elle a fait pratiquement toute sa carrière à la direction de TV5 Monde, jusqu’à son éviction de cette chaîne, en avril 2006, dès l’arrivée de François Bonnemain, le nouveau président. C’est sans compter sur les partenaires francophones qui ont obtenu qu’Alain de Pouzilhac, le patron du nouvel ensemble, soit nommé président de TV5 Monde en avril 2008 pour remplacer François Bonnemain et surtout qu’il laisse la direction générale à Marie-Christine Saragosse, respectée pour son professionnalisme et la confiance que lui portent les salariés de la même chaîne.

Mme Saragosse, directrice générale de TV5 Monde, sera dorénavant, sa présidente depuis sa nomination officielle par le CSA, hier ! Une fonction qu’elle brimait depuis la mort de son président, Serge Adda en 2006, alors qu’elle avait assuré l’intérim de nov. 2004 à avril 2005.

Cette femme, d’une force exceptionnelle dans sa persévérance a obtenu une consécration au-dessus de ses espérances : exercer la présidence de la société publique et relever le défi de la résolution de crise que vit depuis sa création, l’AEF (réformes quasi impossibles de son prédécesseur à réformer France 24, RFI et TV5 Monde).

Je ne doute pas que François Hollande la choisisse. Marie-Christine Saragosse est de sensibilité de Gauche. Elle est donc la candidate idéale pour entretenir de très bonnes relations (le relationnel est son point fort ) entre l’AEF et sa tutelle (l’Etat) qui étaient très mauvaises, sous Pouzillhac.

Marie-Christine Saragosse, D.G. de TV5 Monde, pressentie à la présidence de l’AEF ?

Marie-Christine Saragosse, actuelle D.G de TV5 Monde, est candidate à la présidence de l’AEF, holding qui regroupe les chaînes France 24, Monte Carlo Doualiya, la radio RFI, et une partie de TV5 Monde.

L’Etat, étant son principal actionnaire devra statuer sur le choix du futur président (les désignées tutelles sont Aurélie Filippetti, la Ministre de la Culture, et Laurent Fabius, le Ministre des Affaires étrangères). Une première dans une République normale, le CSA devra auditionner tous les candidats à hui clos et donner son rapport à Hollande en fin de semaine.

On saura donc , si M-C Saragosse est choisie pour diriger une AEF en crise depuis l’affaire d’espionnage informatique qui a secoué l’ambiance interne, a mis en émoi Christine Ockrent et en péril la gestion de l’AEF. Les relations entre AEF et sa tutelle sont très mauvaise. Quand on sait que toutes les tentatives de réformes sont des échecs, avec l’ incapacité à réformer : statut quo sur celle de France 24 et de RFI, ainsi que TV5 Monde (TV5 est subventionné à 45% par l’Etat).

Mais ce qu’on ne mesure pas, ce sont les conséquences des guerres de pouvoir, dont les premières victimes sont les salariés qui souffrent, l’épée de Damoclès au-dessus de leur tête. Ils sont continuellement traversés par des sentiments de peur et d’angoisse d’avenir. Cette nomination permettra-t-elle de résoudre les conflits du paysage de l’audiovisuel public extérieur de la France ? Souhaitons-lui bonne chance !