احتفالا بعيد المولد النبوي لسنة 1436 هجرية

 

 » لقاء روحاني ديني وثقافي بموكادور »

يومي الجمعة 9 والسبت 10 يناير 2015، بدار الصويري.

تقديم اللقاء :

في اطار الاحتفالات بعيد المولد النبوي الشريف، تنظم جمعية الصويرة موكادور لقاءا روحانيا مرتبطا بميلاد النبي سيدنا محمد (ص). في هذا الصدد، لقد اخترنا ان نخصص هذا اللقاء للتطرق للرسالة الربانية ، وهو لقاء متمركز حول الشعر الصوفي والانشاد الروحاني والعلوم الاسلامية . وسيتم تنظيم هذه التظاهرة يومي الجمعة والسبت، 9 و 10 يناير 2015 بمدينة

« Rencontre spirituelle inter/intra et extra-religieuse à Mogador »

Dans le cadre de la célébration du Mawlid Annabawi, l’Association Essaouira Mogador organise une « Rencontre spirituelle inter/intra et extra-religieuse à Mogador » autour de la naissance du Prophète Mohamed . Nous avons choisi de consacrer l’évènement à l’originalité du Message divin, axé sur la poésie, le chant spirituel et les sciences islamiques.

الصويرة، تأكيدا على تشبت هذه المدينة بقيم السمو الروحي وتعايش الاديان . ذلك ان هذه المدينة، اعتبارا لموقعها ورمزيتها الروحانية، لا تتوقف عن دعم وانعاش الوعي الانساني عبر واقع التعايش عند ساكنتها و مختلف جالياتها .

ومن اجل اغناء التنشيط الثقافي والادبي لهذا اللقاء، فإننا قد دعونا المفكر والاديب الفرنسي المختص في الشعر الصوفي والعلوم الاسلامية، البروفسور ايريك جوفرا، حيث سيشاركنا بمداخلاته خلال البرنامج . فيما سيرافقه ويساهم معنا في الحوار ممثلون عن المجلس العلمي بالصويرة ومندوبية وزارة الاوقاف والشؤون الاسلامية، الى جانب متدخلين باحثين من مدينة الصويرة .

اننا من خلال هذه التظاهرة والتي تتضمن التطرق الى الروحانيات والعلوم الاسلامية والجماليات والثقافة، نسعى الى تمييز ودعم التنوع والتعدد الفكري في هذا المجال كما نسعى الى الاحتفاء بقيم التسامح والتعايش ونبد تطرف الاديان، حفاظا على قيمنا الانسانية والتاريخية . واذ ذاك فان الاحتفال هنا بعيد المولد النبوي هو ايضا دعوة الى تحسيس الشباب بمحتوى وتنوع الفكر الكوني الى جانب التعبير عن اصالة الرسالة الربانية وفرادة روحانيتها التي تعبرباستمرار عن جوهر الاسلام .

من خلال هذا كله واعتبارا لما تقدمه الأبحاث والحوارات العميقة في هذا الصدد، فان لحظات التأمل والتحاور الاخوي المتنوع في هذا العالم المتحول، هي ايضا تأكيد على التميز والاختلاف في التعبير عن هذه القيم الروحانية والانسانية، وهي ايضا دعوة الى التعبير والدفاع عن الحق في كرامة وسلامة وسعادة الجميع

 

« لقاء روحاني عبر – ديني بموكادور »

الجمعة 9 والسبت 10 يناير 2015 بدار الصويري

الجمعة 9 يناير

* الساعة العاشرة صباحا

بثانوية محمد الخامس : لقاء تواصلي بين الكاتب اريك جوفروا وثلاميذ الاعداديات من أجل مذاكرة بيداغوجية و تبادل فكري حول كتابه، الى جانب الحديث حول تاريخ الشعر الصوفي و أصوله العربية و استمراريته ، بفضل الاسلام الذي حمله الى مستوى فن قوي و عميق .

* الساعة الثالثة و النصف بعد الزوال بالمعهد الفرنسي

عرض الشريط الوثائقي، الى جانب مذاكرة حول الشريط ، ( راي ابو حميد الغزالي توفي 1111 ) مدته ساعة وتسعة عشرة دقيقة

* الساعة الخامسة والخامسة واربعين دقيقة مساء بدار الصويري :

تقديم كتاب لاريك جوفروا بحضور الكاتب ، من تقديم مريكة الحاكي.

* الساعة الثامنة و ثلاثين دقيقة ليلا بدار الصويري :

سهرة السماع الصوفي من اداء مجموعة الزاوية البودشيشية بالصويرة . من تقديم أحمد حروز و تنشيط اريك جوفروا (في مذاكرة حول موضوع « رهانات الموسيقى والانشاد في الإسلام ».

السبت 10 يناير

* الساعة الثالثة و النصف بعد الزوال :

محاضرة في موضوع  » الجهاد وسوء تأويلاته : النظر الى الجهاد عبر مفهوم الاجتهاد  » بمشاركة اريك جوفروا (كاتب و باحث) و شامة عطار (فنانة باحثة من الصويرة) ، من تقديم و تنشيط مريكة الحاكي.

.

 PROGRAMME ET PARTICIPANTS AFinal Triptico Int_001

 

CES FATWAS DIABOLIQUEMENT ANTI-ISLAMIQUES

L’un des plus éminents savants du monde arabo-musulman, Mohammed Saïd R. al Bouti, a été tué, le 21 mars, en fin d’après-midi, alors qu’il donnait un cours en sciences islamiques, dans la mosquée al-Imane à Damas. Un attentat kamikaze est un acte immonde non-islamique, un poison pour l’image de l’islam. Depuis son assassinat ainsi que celui de son petit fils, le monde musulman est en proie à des doutes sur les bienfaits de cette révolution. Notamment après les prises de position contre Al Bouti, de certains des plus influents leaders théologiques musulmans. Youssef al Qardawi, le mufti des Frères Musulmans, avait appelé, par ses fatwas diaboliques, aux attentats suicides et  pendant la révolution syrienne, à l’assassinat « des leaders religieux, penseurs, soldats qui ne soutiennent pas l’opposition en Syrie ».

L’attentat dans la Mosquée al Iman, n’ayant pas été revendiquée explicitement, la fatwa d’Al Qardawi et les takfirs de ses partisans contre les positions politiques qu’avaient prises notre défunt Dr Al Bouti, sont des aveux en leur défaveur. Lui et d’autres prédicateurs de renom, en étaient arrivés à faire boycotter les oeuvres d’Al Bouti (plus d’une trentaines) faisant l’amalgame entre travail scientifique sérieux et idées politiques contraires aux idéologies assassines. C’est une honte que ces « savants » représentent les Musulmans. Ce ne sont pas des sages, mais des muftis aux services des monarchies du Golf et du capitalisme occidentale.
Abdel Rahman as Soudeiss

Ainsi, comme si le dramatique attentat contre al Bouti, son petit-fils et 45 Musulmans tués, ne suffisent pas pour se couvrir de honte, les débordements de joie de l’Imam de la Grande Mosquée sacré « al Haram » de la Mecque s’ajoute au film d’horreur. Abdul Rahman As-Sudais donnent envie de vomir ! As-Sudais, réputé et élu « personnalité islamique de l’année » en 2005, par Dubaï, « en reconnaissance de son dévouement pour le Coran et l’islam » (sic!) a récemment dit publiquement devant des millions de fidèles venus du monde entier, à propos du défunt érudit, Al Bouti  :

« il était l’un des dirigeants de l’hérésie et de la perdition, il était au service de l’Etat nassirien (alaouite) athée, il était l’un des plus grands cheikhs à avoir soutenu Bachar et à exhorter l’armée nassirienne à exterminer les Musulmans,…., il était un partisan et un activiste dans la voie de Satan, il était associé à la mort de milliers de musulmans » (écrit sur son site Facebook).

Abdul Rahman As-Sudais a appelé donc le monde musulman à se réjouir de l’assassinat d’un des plus grands savants du patrimoine islamique et de ne surtout pas cacher sa joie. Par cette « joie » il reconnaît officiellement que les attentats suicides sont préconisés contre les Musulmans refusant de prendre parti pour ces djihadistes.

Pourtant, cet intégriste, est notoirement connu pour avoir un triple discours, un discours interreligieux pour les Occidentaux et un pour les Arabes, plus particulièrement pour les Saoudiens. Alors que les forces de sécurité de l’Arabie Saoudite était en train de réprimer violemment leurs rebelles islamistes, juste après les attentats de Riad, le 13 mai 2003 et que la chasse aux islamistes avait fait 128 interpellés, As-Soudai était contre toute forme de terrorisme. Selon le média arabe, Al Jazeera, dans l’article daté du 11 juillet, Al-Sudais avait fait un sermon remarquable, il appelait à des efforts et à des moyens pour lutter contre le terrorisme et avait condamné les attentats suicides. En appelant les parents à l’urgence de protéger leurs enfants de la « déviation intellectuelle », ajoutant qu’une minorité de jeunes « s’étaient engagés dans l’extrémisme, la violence et le terrorisme ». Un fléau qu’il compare à un « poison » dans les sociétés. Il alertait sur la criminalité croissante avec le « booby-trapping » (pièges égales à une grenade) que peut renfermer les livres saints (Coran) et contre l’utilisation des Mosquées pour des activités armées. Conseillant également les jeunes de s’instruire des lois islamiques qui montrent aussi bien « l’interdiction de se donner la mort ou d’attaquer les non-Musulmans vivant dans les pays musulmans ».

Quel hypocrite ! Comment peut-on dire tout et son contraire ?

Il est bon de rappeler ses autres discours. Cet idiot utile de la pensée sectaire des Wahhabo-salafistes, est black-listé par l’Anti-Defamation League pour avoir appelé à la malédiction des Juifs et a qualifié ces derniers de « racailles de la terre » dans ses sermons. As-Soudais est considéré par cette ligue anti-raciste comme un pur exemple de théologiens musulmans antisémites. Le conseiller en politique étrangère du prince héritier saoudien, Adel al-Jubeir, a confirmé les déclarations d’Al-Sudais, lors son l’interview avec NBC’s ‘Meet the Press’ . Reconnaissant que ces propos étaient « manifestement incorrectes », qu’il avait été « réprimandé » pour cela mais « a toujours le droit de prêcher. »(re-sic!).

De nombreux journaux américains et canadiens avaient relaté qu’as-Soudais avait déclaré, dans son sermon en avril 2002, des propos haineux envers les Chrétiens, les Hindous et surtout contre les Juifs qu’il a qualifiés « de lie de l’humanité, les rats du monde, des assassins de prophètes et des petits-fils de singes et de porcs. ». Son sermon fut évidemment dit en territoire conquis, comme chez lui en Arabie-Saoudite. Tandis que les sermons faits dans le Lancashire, en Angleterre, un an après, étaient des prêches de la coexistence pacifique avec les autres pays et le respect de la loi. Il avait prêché la paix devant 8000 fidèles dans une Mosquée et devant 4000 autres, dans une autre. De nombreux responsables de l’anti-racisme et d’organisations de l’anti-terrorisme s’étaient élevés contre sa venue en Grande Bretagne et au USA, en raison de ses propos haineux et antisémites, qui ont été diffusés à la télévision et à la radio arabe. Rita Katz, spécialiste du terrorisme et co-fondatrice de l’institut Anti-terrorism research center à Washington, avait déclaré de lui :

« un Leader musulman américain ne devrait pas inviter des personnalités comme  Al-Sudais, qui est « intolérant et virulent envers le monde occidental et les autres religions. (…) Il est incroyablement antisémite, et largement médiatisés comme tel ».

Elle avait demandé également pourquoi les dignitaires religieux américains allaient chercher « quelqu’un d’aussi radical », en notant qu’Al-Sudais représente les conservateurs de la secte wahhabite en Arabie.

Alors je pose une grosse interrogation : le sort des Syriens -pour ou contre le régime Al Assad- n’entre-t-il pas dans ses « lois islamiques » qui interdisent les attentats suicides ou de tuer des êtres humains, de surcroît des Musulmans civils ou religieux ? Y-a-t-il, ici ou là, pour ces prédicateurs célèbres à triple discours, des fatwas différentes, édictées, selon l’agenda politique des Frères Musulmans, des Qataris, des Saoudiens ou des Occidentaux ?!

Enjeux actuels du soufisme face au salafisme/djihadisme avec Eric GEOFFROY

Image

J’ai le plaisir de vous annoncer qu’Eric GEOFFROY est l’invité dans l’émission Islam et Spiritualités du vendredi 22 février. Nous abordons le thème du Soufisme et ses enjeux actuels, notamment face au salafisme/djihadisme, la destruction des mausolées et autres monuments du patrimoine mondial et islamique. Nous profiterons de l’intervention de ce spécialiste de la sainteté en islam et islamologue pour évoquer la musique et la danse en islam : 

Podcast de l’émission « Islam et Spiritualités » du vendredi 22 février :

http://www.youtube.com/watch?v=8cA_CHADlUw

http://www.eric-geoffroy.net/22-fevrier-intervention-sur-le

Eric GEOFFROY est islamologue arabisant à l’Université de Strasbourg, il enseigne également à l’Université Ouverte de Catalogne (Barcelone), et à l’Université Catholique de Louvain (Belgique).

Il est spécialiste du Soufisme et de la sainteté en islam. Il travaille aussi sur la mystique comparée, et les enjeux de la spiritualité dans le monde contemporain (spiritualité et mondialisation ; spiritualité et écologie…).

En tant que conférencier, il intervient à l’échelle internationale dans le domaine du Soufisme et plus généralement de la culture islamique (Europe, monde arabe, USA, Afrique, océan Indien, Auteur de nombreux ouvrages et d’articles :

« Abd el-kader : un spirituel dans la modernité Actes des colloques organisés à Damas (octobre 2008) et à Strasbourg (mai 2009) autour de l’Emir Abd el-Kader ». Edité par Albouraq, Paris, 2010, 334 p.
« Introduction to Sufism : The Inner Path of Islam »

Horizons Maghrébins n°65 – Soufisme et spiritualités en contexte de postmodernité

site internet : http://www.eric-geoffroy.net/

Un rendez-vous, en direct et durant deux heures avec Eric Geoffroy à ne pas rater sur la Web TV Radio Etoiles du Coeur vendredi 22 février de 17h à 19h :

http://edc.radio.free.fr/

Jean-Claude Carton et moi même sommes heureux de recevoir cet homme de paix et de rapprochement entre les peuples !

Nous vous attendons nombreux pour interagir, en direct, un vendredi sur deux, sur notre WebTVRadio Etoiles du Coeur en envoyant vos questions écrites à cette adresse :  etoilesducoeur@gmail.com ou pendant participer en l’émission sur ma page Facebook publique : FB ou celle de Jean-Claude Carton : FB

Vous pouvez aussi continuer le débat sur le  Forum de la Web TV Radio après l’émission :

A vendredi !

Marika

LA PENSEE DE GAMAL AL-BANNA DANS ISLAM ET SPIRITUALITES

69632_10151393740459316_1369522959_n

Capture plein écran 09022013 161302En mémoire de Gamal al-Banna, l’invitée de l’émission Islam et Spiritualités du  vendredi 8/02 est Françoise DUTHU. 

    Nous abordons la pensée d’un défunt réformateur musulman : Gamal Al-BANNA.
    Ecoutez, voir ou revoir l’émission : 
    http://edc.radio.free.fr/edc/radio/emission/emi_show.php?emi=isspi&date=2013-02-08&type=B
    Venez nous écouter un vendredi sur deux, de 17 h à 19 h en direct sur
la Web TV Radio Etoiles du Coeur :  

http://edc.radio.free.fr

Le théologien musulman égyptien, Gamal Al-BANNA vient de décéder ! Yarhimou Allah (R.I.P). Nous perdons là, un grand réformateur de l’islam. Il a combattu toute sa vie pour un islam progressiste malgré l’ombre que lui faisait l’image de son frère Hassan Al-BANNA, fondateur de l’organisation mondiale des Frères Musulmans. Gamal Al-BANNA s’est imposé en allant toujours à contre courant de la pensée de son frère et dérangeait les conservateurs d’Al-Azhar (Université islamique d’Egypte) par ses positions contraires, notamment à propos de l’obligation du voile. Il  exécrait, en particulier, les fanatiques de l’islam politique. « Islam et Spiritualités » fait un hommage à cet homme encore trop peu connu.

L’invité de la semaine :

Françoise Duthu a été députée au Parlement Européen, Groupe les Verts et conseillère municipal EELV à Dreux. Elle est Économiste de formation et titulaire d’un Master 2 en sciences sociales. Françoise DUTHU est notamment Maître de conférences à l’Université Paris-Ouest-Nanterre La Défense, jusqu’en oct 2011. Françoise DUTHU a publié Le Maire et la Mosquée : Islam et laïcité en Ile-de-Franceen 2009 ; elle est également diplômée en sciences islamiques interdisciplinaires (Ijaza) l’équivalent d’une licence (IIIT France).

Nous vous attendons nombreux pour interagir, en direct, sur notre WebTVRadio Etoiles du Coeur en envoyant vos questions écrites à cette adresse :  etoilesducoeur@gmail.com ou pendant l’émission sur ma page Facebook publique : FB ou celle de Jean-Claude Carton : FB

Vous pouvez aussi continuer le débat sur le  Forum de la Web TV Radio après l’émission :

A vendredi !

Marika

!…إغضب (colère…!)

Le film “Innocence of Muslim” (l’innocence des Musulmans) retraçant une piètre caricature de la vie du Prophète de l’islam, a été produit et réalisé par un cinéaste amateur, Sam Bacile, que la presse internationale et française ont annoncé comme un promoteur immobilier se déclarant « israélo-américain », d’origine californienne. Plusieurs démentis ont été faits mais les médias français tel l’AFP, le Nouvel Obs, Rue 89 et d’autres en France, continuent de le nommer tel quel. L’AFP déclare par exemple que « Sam Bacile », « s’affirmant israélien , avait assuré être l’auteur du film mardi (11 sept.sic!) dans une interview au Wall Street Journal. ».

Les protagonistes de la propagande :
Sam Bacile est un pseudonyme qui décrit l’islam comme un « cancer » et une religion de haine. Le pasteur néo-conservateur, Terry Jones participe à la réalisation. Morris Sadek est un blogueur américain, violemment islamophobe, d’origine égyptienne et Copte. D’autres extrémistes chrétiens comme « l’Association pour Jésus Christ » sont impliqués dans l’affaire. En fait on découvre au final que le film « innocence des Musulman » dont la bande annonce de 14 mn, visible sur Youtube, a été tourné en 2011 avec la collaboration d’un copte (chrétien d’Egypte) condamné en 2009 pour fraude bancaire, réalisé par l’Américain Alan Roberts, auteur de films pornos et est produit par Sam Bacile. L’autorisation de tournage a été donné par une organisation caritative chrétienne, au nom de Media for Christ « pour faire briller la lumière de Jésus » (son président est le Nassralla chrétien !). Une belle promotion arabe faite par des Coptes et par des chrétiens évangéliques anti-musulmans de droite, tel Morris Sadek, Egypto-américain et le très controversé prêtre, Terry Jones qui a déjà brûlé des exemplaires du Coran. Notons que ce dernier a été arrêté pour pédophilie en 2010 !

Ces trois ingrédients anti-musulmans ne doit tromper personne. Ajoutés à cela, l’annonce de l’israélité de Sam Bacile par les médias du monde, est de la pure désinformation. En effet, nous savons que Klein Steve, le consultant pour le film controversé et militant activiste renommé de l’intégrisme chrétien islamophobe, a déclaré que le réalisateur du film, n’est pas un israélien et que son nom est un pseudonyme. Cette propagande raciste a réussi son objectif : provoquer les plus violents d’entre  les Musulmans. Le film, raille la religion musulmane et ses adeptes, montrant le Prophète de l’islam presque nu, affalé avec ses femmes. Aïcha est physiquement décrite, en petite boulotte, laide à côté de Muhammad représenté en stupide homme, mangeant comme un sauvage et sanguinaire. Le tout, illustré dans un décors grotesque avec photos de paysages désertiques en lieu et place de l’arrière plan du film, donnent l’effet d’une bombe violente lancée en direction des Musulmans.

Terry James, un criminel protégé ?
Cette provocation minable envers 1,5 milliard de personnes dans le monde, est perpétrée pour la quatrième fois par un pasteur accusé de pédophile. Vous souvenez-vous de ce pasteur qui s’est attiré les foudres de l’opinion ? Pas pour ses méfaits de pédophilies mais pour avoir brûlé plusieurs exemplaires du Coran. Terry Jones, appelait déjà à un message fort contre l’Islam et ses musulmans, en brûlant le Coran un 11 septembre 2010. Mais il avait été arrêté juste avant, le 4 août 2010 pour « pornographie sur enfants ». Le pasteur Terry Jones avait partagé sur un site populaire du réseau Limewire des photos d’enfants nus dans les différents États d’Amérique. La brève de cette annonce avait été publiée par NBC News et a été aussitôt censurée. Elle n’est restée sur le site à peine un mois après la publication. On peut encore voir le cache donnant l’information mais le lien indique en anglais : “vous n’avez pas la permission d’accéder..” :

“You don’t have permission to access /news/2010/08/06/pastor-terry-jones-arrested-for-child-pornography/” on this server

La brève disait ceci :

“Le pasteur qui appelait à un message fort contre l’Islam et ses musulmans, en brûlant le Coran ce 11 septembre, a été arrêté le 4 août 2010 pour pornographie. Le pasteur Terry Jones a partagé sur un site populaire du réseau Limewire des photos d’enfants nus dans les différents États d’Amérique”

Le 11 septembre 2010, le pasteur avait renoncé à brûler le Coran, nous dit le Monde de cette période. Mais que s’est-il passé entre le 4 septembre, date à laquelle, je me retrouve sur le site NBC News pour retrouver la brève censurée  le 11 septembre 2010 ?

Terry Jones a déclaré, selon le Monde du 9 sept., avoir obtenu la promesse que le projet de construction d’un centre culturel islamique près de Ground Zero à News York serait déplacé. Cette information a été immédiatement démentie par les promoteurs du projet.

Il récidive son message, l’année suivant, en mars 2011. Mais cette fois, il met à exécution sa menace. C’est son assistant qui  brûle un exemplaire du Coran. L’événement est diffusé sur internet. Ces images avaient été perçues comme un affront par les Afghans du nord du pays, en provoquant la mort de 12 soldats américains.

En avril 2012, rebelote, Terry Jones brûle, pas un mais plusieurs exemplaires du Coran ainsi qu’une représentation du Prophète, pour protester contre l’emprisonnement d’un iranien converti au christianisme et devenu pasteur. Ce sont à chaque fois des actes éminemment politiques. La dernière en date, le lynchage barbare par les « révolutionnaires » libyens sur l’ambassadeur ainsi que la mort de trois de ses collègues.

Colère…!
Le film qui a provoqué cette folie coléreuse et barbare, dure deux heures et a coûté 5 millions de dollars, nécessitant l’embauche de 59 acteurs et 45 techniciens. Les acteurs affirment avoir été trompés, croyant jouer dans un film de fiction épique, et découvrant ensuite qu’un doublage avait transformé leurs répliques en propagande anti-musulmane. On se demande bien qui a pu investir autant d’argent pour un navet pareil ?

A Benghazi (fief de la révolution libyenne, sic!) et en Égypte (révolutionnaire, re-sic!), en Tunisie, au Yemen mais aussi au Soudan et à Paris ou en Indonésie, des manifestants, révoltés par le film, manifestent soit dans le calme, soit avec violence. Des drapeaux américains sont brûlés en protestation contre le film. On a mis le feu aux poudres “volontairement” pour compliquer les relations dans cette région avec les USA et surtout mettre dans l’embarra Barack Obama et empêcher sa réélection en novembre prochain.

En vingt-quatre heures, ce film a fait le tour du web provoquant, en plus des drapeaux brûlés, le lynchage de l’ambassadeur ainsi que trois des membres de l’ambassade américaine en Libye. Les photos macabres de l’ambassadeur circulent sur le web, ironie du sort ? Ceux que l’Amérique a armés et soutenus se sont retournés contre leurs bienfaiteurs. Ce pauvre homme a fini de la même manière que Mouamar Kadhafi, le dictateur et guide de la révolution libyenne.

Vous avez dit Lapidation ?? Partie 1_4

Colloque sur la Journée de la femme le 24 mars 2012 :

Partie 1_4 : https://youtu.be/SsatKmAQ1pA

Partie 2_4 : https://www.youtube.com/watch?v=ps6cD45btzQ.

Marika El Haki nous expose les invalidités de la Lapidation par le Coran et dans la Sunna. C’est une pratique barbare ante et anti-islamique. Le Prophète de l’islam n’a jamais lapidé. C’était dans les mœurs juives de lapider. Les Arabes vivant avec des Juifs, se trouvant souvent dans les clans alliés. Pour certains, à proximité des usages religieux Juifs, faisaient de même avant l’avènement de l’islam. Jésus l’abolie, la logique juridique islamique aurait dû suivre les lois des prophètes des communautés précédentes, comme celle de l’abolition de la lapidation par Jésus. D’autant que les Juifs ont aboli cette pratique barbare depuis longtemps ! Il faut l’interdire de facto afin qu’elle n’apparaisse plus dans la charia et disparaisse des mentalités de ceux qui mélangent coutumes ancestrales de crime d’honneur et religion !

DEFINITION DE TAWRA : REVOLUTION EN ARABE

Le saviez-vous ?
 
TAWRA signifie « révolution » en arabe. Ethymologie : Tara « explosé vers le haut » terme pour révoltes très ancien. Alors que le terme moderne de révolution signifie « tourner autour », celui de Tawra avait a l’époque une connotation pas spécialement violente. Tawra fut employé déjà depuis l’avènement de la dynastie Abbasside (8è s.) plus connu sous l’appellation de « Tawra ‘Abbassid ». Toutes les chroniques nombreuses en témoignent.
 
D’une façon moderne pour désigner la révolution (a la française) le terme Tawra n’a été utilisé pour la première fois qu’en 183O par le Cheich Ta’tawi. Ce dernier rend compte dans ces écrits, des « Trois glorieuses » en disant qu’il a assisté a la sédition (fitna) qui s’est faite en trois jours. Il décrit le procès de Vincennes et tout ce qui s’en suit en employant le terme Tawra.
 
4O ans après on retrouve Tawra comme l’équivalent en français de révolution en 1884 dans le dictionnaire al Boustani.