L’Emir Abdelkader, émission du 14 déc. avec Elyamine SOUM

Sociologie et diplômé de relations internationales et d’études latino-américaines, ses travaux à l’EHESS (Centre d’analyses et d’interventions sociologiques (CADIS)) portent sur les questions internationales, religieuses et de cohésion sociale.

Sociologie et diplômé de relations internationales et d’études latino-américaines, ses travaux à l’EHESS (Centre d’analyses et d’interventions sociologiques (CADIS)) portent sur les questions internationales, religieuses et de cohésion sociale.

WP SOUMElyamine SOUM et moi-même, nous débattons autour d’un personnage hors du commun  :

« L’EMIR ABDELKADER »

PODCAST DU 14 DEC. 2012 :  http://edc.radio.free.fr/edc/radio/emission/emi_show.php?emi=isspi&date=2012-12-14&type=B

Elyamine SOUM est Diplômé de sociologie, de relations internationales et d’études latino-américaines, ses travaux à l’EHESS (Centre d’analyses et d’interventions sociologiques (CADIS)) portent sur les questions internationales, religieuses et de cohésion sociale.
Il a co-écrit Discriminer pour mieux régner avec le sociologue Vincent Geisser. Il s’agit d’une enquête inédite sur la question de la diversité dans les partis politiques français. En collaboration avec des universitaires américains et français, il a co-dirigé l’ouvrage Islamophobie dans le monde moderne. Sollicité en 2008 par la Ministre Christine Boutin, il a participé à la consultation sur les valeurs républicaines.
Conférencier et acteur associatif, il est particulièrement impliqué dans le débat public en Europe et est considéré comme « prometteur » selon Le Monde dans un article sur les nouvelles élites. Elyamine Soum parle plusieurs langues, notamment l’anglais, l’arabe, l’espagnol et le portugais. Il intervient régulièrement dans les médias internationaux et français tels que France 24 et France Ô. Il est collaborateur auprès du journal brésilien Opera Mundi. En janvier 2012, il publie « La France que nous voulons », un ouvrage se proposant d’irriguer de propositions le débat public, avec un regard francoptimiste et jeune. Plusieurs idées de l’ouvrage sont reprises, par des responsables politiques, notamment sur la question des étudiants étrangers, dans une proposition de loi au Sénat.

Deux heures de débat avec E. SOUM, dans l’émission « Islam et Spiritualités » en direct à partir de 18h (horaire exceptionnel) sur la Web TV Radio :  http://edc.radio.free.fr/

« La vie mouvementée d’Abd el-Kader, l’homme qui a tenu tête aux armées françaises de 1832 à 1847, épouse l’histoire compliquée de l’Algérie et de la France, de l’Orient et de l’Occident. » (Benjamin Stora)

Comment est présenté l’Emir dans les manuels scolaires ?

« Le plus grand adversaire de Bugeaud est Abdelkader. C’est un homme loyal, pieux et courageux. Vaincu par Bugeaud, il se réfugie au Maroc, mais ses troupes sont défaites au combat d’Isly (1844). Abdelkader revient en Algérie. Abandonné par tous, il se rend au duc d’Aumale (1847). Il termine sa vie en Syrie où il devient l’ami fidèle des Français. Un jour d’émeutes, il hisse le drapeau tricolore sur sa maison et recueille les chrétiens en danger. »

La vie mystique ferait surtout partie de la deuxième période de vie de cette figure emblématique, qu’est Abdelkader :

« Il se lève deux heures avant l’aube et s’adonne à la prière, à la méditation religieuse jusqu’au lever du soleil. Il se rend alors à la mosquée. Après avoir passé une demi-heure en dévotions publiques, il rentre chez lui, prend une rapide collation, puis travaille dans sa bibliothèque jusqu’à midi. L’appel du muezzin l’appelle une nouvelle fois à la mosquée, où sa classe est déjà rassemblée, attendant son arrivée. Il prend un siège, ouvre le livre choisi comme base de discussion, et lit à haute voix; constamment interrompu par des demandes d’explications qu’il donne en ouvrant ces trésors multiples d’études laborieuses, d’investigations et de recherches qu’il a accumulées tout au long de son existence agitée. La séance dure trois heures…après quoi il se retire pour se reposer ». C.H. Churchill, La vie d’Abd el-Kader, 1867.)

Mais qui est vraiment l’émir Abdelkader ? On lui a attribué une vie tantôt réaliste, tantôt charismatique mais aussi beaucoup de malentendus. Elyamine Soum nous éclairera sur ce personnage controversé, ce soir, vendredi 14 décembre, dans l’émission « Islam et Spiritualités » à l’horaire exceptionnel de 18h à 20h sur ce lien :

http://edc.radio.free.fr/

Soyez nombreux à nous écouter et à nous poser vos questions et vos commentaires en direct à partir de 18h sur la Web TV Radio Etoiles du Coeur :

etoilesducoeur@gmail.com

A tout à l’heure !

Marika

 

L’intégration de l’islam dans l’armée française, émission 7 déc. avec Elyamine Settoul

CAPTURE ELYAMINE EMISSION DU 7 DEC EDC ARMEE FRANCE

Elyamine Settoul et moi-même, nous débattons autour du thème :

« L’intégration des Français d’origine maghrébine et l’islam dans l’armée française »

du vendredi 7 décembre pour deux heures.

Ecoutez ou réécouter la rediffusion en podcast :

http://edc.radio.free.fr/edc/radio/emission/emi_show.php?emi=isspi&date=2012-12-07&type=B

Pour nous voir et nous écouter, tous les vendredi, en direct de 17h à 19h c’est sur ce lien :

http://edc.radio.free.fr/

Nous aborderons un sujet tabou qui touche la gestion de l’islam dans l’armée par l’apport de la culture cultuelle des Français musulmans.

Elyamine Settoul, enseignant à Sciences Po Paris, analyse la présence des minorités visibles, en particulier des enfants de l’immigration et de l’islam au sein de l’armée française. Un sujet tabou :

« Peu représentées au sein du haut commandement, les minorités visibles forment, en revanche, une part conséquente des soldats du rang et une part grandissante chez les sous-officiers. […] Beaucoup trouvent également dans des carrières militaires le moyen d’affirmer leur adhésion aux valeurs d’égalité et de méritocratie républicaine.

L’attraction exercée par les armées sur les jeunes issus de quartiers populaires demeure un phénomène méconnu du grand public. Ils ne suscitent que peu d’intérêt dans les médias, plus souvent enclins à évoquer ces segments de population sous le prisme des émeutes et de l’insécurité. Pourtant le phénomène est assez significatif pour que l’on y prête attention.

En proie à des logiques de discrimination et à un marché du travail en crise, nombre de jeunes issus de l’immigration perçoivent dans l’institution militaire une réponse à leurs difficultés socioprofessionnelles. Beaucoup trouvent également dans des carrières militaires le moyen d’affirmer leur adhésion aux valeurs d’égalité et de méritocratie républicaine.

D’autres y cherchent un espace de stabilisation sociale et affective. Selon cette logique, la trajectoire de Mohamed Merah qui avait tenté d’intégrer à deux reprises les armées avant de se radicaliser religieusement n’est pas aussi étonnante qu’il y paraît. A travers mes recherches sur l’engagement des minorités ethniques au sein des forces armées françaises, j’ai pu identifier les nombreux parallèles qui existent entre l’adhésion à une pratique religieuse radicale et l’enrôlement militaire. On retrouve, dans les deux cas, la quête d’une identité positive dans un univers social structurant. Les deux institutions ont la capacité de pallier les carences identitaires des individus en leur imposant un cadre normatif. » (Elyamine Settoul dans Le Monde d’avril 2012)

Elyamine Settoul est diplômé en sociologie, en sciences politiques et en relations internationales. Titulaire d’un doctorat en sociologie politique obtenu à Sciences-Po Paris sous le titre : « Contribution à la sociologie des forces armées : analyse des trajectoires d’engagement des militaires issus de l’immigration ». Il est spécialisé sur les questions relatives à la sociologie militaire, l’immigration, le monde arabo-musulman et les médias. Il a été allocataire de recherche (DGA-CNRS) auprès de l’Institut de recherche stratégique de l’École militaire (IRSEM). Il est actuellement chercheur postdoctoral à l’INED (Institut National d’Etudes Démographiques) et enseigne la sociologie et les sciences politiques à l’Institut d’études politiques de Paris.

Inutile de vous dire que dans la WebTVRadio Etoiles du Coeur, nous traitons de tout sans tabous !

A vendredi,
Amicalement,

Marika

CAMEL BECHIKH, INVITE DANS L’EMISSION ISLAM ET SPIRITUALITES

Interviewé par Marika El Haki dans l'émission Islam et Spiritualités du 30 nov. 2012

Camel Bechikh, interviewé par Marika El Haki dans l’émission Islam et Spiritualités du 30 nov. 2012

                                                                                                                                                                                   Marika El Haki reçevait Camel Bechikh, Président de « Fils de France », autour du thème :

Musulmans et Citoyens patriotes français, « Fils de France » dans l’émission Islam et Spiritualités du 30 novembre 2012, rediffusion :

http://edc.radio.free.fr/edc/radio/emission/emi_show.php?emi=isspi&date=2012-11-30&type=B

Pour consulter le sujet en détail, allez svp, ici  :

http://carton.jeanclaude.free.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=49&t=2325

Vous pouvez poser vos questions avant les émissions ou en direct à partir de 17h :

etoilesducoeur@gmail.com

Soyez nombreux à nous écouter sur la Web TV Radio Etoiles du Coeur, ISLAM ET SPIRITUALITES est une émission hebdomadaire, tous les vendredi de 17h à 19h en direct sur :

http://edc.radio.free.fr/

Amicalement,

Marika EL Haki